Rechercher

Fonctionnement : poêle à bois


Le poêle à bois fonctionne sans électricité, il suffit alors de placer vos bûches ou buchettes dans le foyer et d’allumer le feu.


Afin que l’appareil puisse monter en température et créer un tirage suffisant, il est important de mettre une bonne quantité de bois.


Les poêles à bois datant de 10 ans ou plus ont un rendement énergétique de 40 à 60% contre 70 à 80% pour les appareils récents.


L'allumage : étape par étape


Pour allumer rapidement un poêle à bois et sans difficultés, il vous suffit de suivre les étapes suivantes :


  1. Déposez 2 bûches de bois de taille moyenne (10 cm de diamètre maximum) ;

  2. Ajoutez par dessus des bûchettes de 3 à 5 cm maximum comme si vous faisiez un tipi ;

  3. Vous pouvez également ajouter des copeaux et sciures de bois entre les 2 bûches de taille moyenne pour que le feu prenne plus rapidement ;

  4. Ensuite placez un allume-feu en laine de bois au centre de ce tipi puis allumez le ;

  5. Vous pouvez désormais fermer la porte sans enclencher le loquet ;

  6. Une fois que les flammes deviennent grandes et que le feu commence à prendre sur toutes les bûchettes, verrouillez la porte.


Et voilà ! Vous n’avez plus qu’à profiter de la chaleur que vous apportera votre poêle à bois.


Le combustible : un élément à ne pas négliger


Le rendement du poêle à bois dépend en grande partie du type de bois utilisé.


Les essences de bois sont réparties suivants différents groupes :

  • Le Groupe 1 (G1) regroupe tous les feuillus durs : chêne, charme, orme, hêtre, frêne, et érable ;

  • Le Groupe 2 (G2) englobe toutes les essences d’arbres intermédiaires : châtaignier, acacia, merisier et arbres fruitiers divers ;

  • Le Groupe 3 (G3) comprend tous les feuillus tendres ainsi que les résineux : peuplier, bouleau, platane, épicéa, sapin, pin, mélèze.

Nous vous conseillons d’utiliser des essences d’arbres provenant du Groupe 1 qui sont plus denses et donc énergétiques qui vous permettront d’avoir un meilleur rendement.


Cependant nos poêles à bois scandinave vous permettent de brûler toutes les essences de bois de ces trois groupes. Et oui même le pin et le sapin !


Attention ! Le bois traité est à proscrire, il faut notamment que le bois ait un taux d'humidité inférieur à 20%. N'utilisez pas du bois de récupération, ni du bois avec vernis et peintures.


Le tirage


Si vous souhaitez que votre appareil de chauffage ait un fonctionnement optimal, il vous faudra régler votre tirage de la bonne façon. Les 3 éléments essentiels pour un bon tirage sont : l'air, le bois, et la hauteur de conduit.


Réglez le tirage avec les tirettes situées sous la porte ou sur le côté de votre poêle. Cette tirette vous permettra d'ouvrir ou refermer la sortie d'air. Plus vous ouvrez la sortie d'air, plus le tirage sera fort. Plus vous fermez la sortie d'air, plus vous étouffez le feu et donc le tirage sera de plus en plus faible.


Si le tirage est trop bas, le bois brûlera mal et la pollution augmentera.

A l’inverse, s’il est trop fort, la consommation de combustible sera importante.


Le principe de la double combustion


Comment brûle le bois ?


Lors de la combustion, l'énergie produite par le bois est constituée de 33% de matière solides (charbons de bois et cendre) et 67% de gaz.


Quel est l'intérêt de la double combustion?

  • Obtenir un rendement maximum et une combustion quasi complète.

  • Consommation de bois réduite pour un maximum de chaleur.

  • Réduction de la pollution, les gaz imbrulés vont être éliminés par la double combustion.

  • Réduire l'encrassement du poêle, du conduit et de la vitre.

  • La combustion va générer très peu de cendre, le poêle va "s'auto nettoyer"


Les avantages du poêle à bois

  • Restitution rapide de la chaleur

  • Pas d'alimentation électrique

  • Fonctionne de façon manuel en bûches

  • Réduction de la consommation d'énergie